MOLO[KHEYA]

Cie Tenseï

Vendredi 22 mars

14H30

L\'Escapade - Espace le Goffic

Enfants (- de 10 ans), Adolescents, Adultes

6 €

molo(kehya)

45 min


Rafael SMADJA (chorégraphe et interprète) + Alizé BARNOUD (Régie lumière et interprète) + Rémi SELLES (régie son) + Stéphane AVENAS (création lumière) + Mélie GAUTHIER (création costumes et scénographie) + Charles AMBLARD (création musicale) + David CHATEL (construction) + Cédric GAGNEUR (regard sur le mouvement) + Clémence RICHIER (dramaturgie)

Dans le sillage d’elGed(j)i, présenté à Suresnes en 2019, Rafael Smadja conti­nue de creuser les thèmes de l’héritage et de la transmission à travers un rituel culinaire égyptien.

Qui a voyagé en Égypte connaît sans doute la molokheya. C’est une soupe épicée traditionnelle du pays. L’art culinaire est en soi une chorégraphie. Rafael Smadja le place au centre de son spec­tacle. Deuxième volet de la vie d’une famille de la diaspora égyptienne arri­vée en France dans les années cinquante. Tantôt écrite, tantôt improvisée, sa danse est basée sur la répétition et la déclinai­son.

Molo(kheya) prend la suite du spectacle elGed(j)i. Ce second volet s’inspire de la vie de Mary Soffer. Mary est le maillon central d’une grande famille victime de la diaspora. Elle fédère plusieurs générations autour de sa table, sa cuisine et son atelier de couture. Dans ce second opus, il est encore question d’héritage et de transmission au travers de la préparation de la molokheya, une soupe traditionnelle égyptienne.

Cette recette est une excuse à recevoir, accueillir et rassembler cette grand famille dont elle a la charge. Transmettre cette tradition c’est faire perdurer l’amour des siens et la valeur du clan. Mary nous offre une traversée pleine de tendresse, d’éclats de rire, et de pragmatisme entre souvenirs et réalité. Tantôt dans sa cuisine, tantôt en Egypte, nous sommes invité·es à voyager accompagné·es par la lumière et la musique au grès de sa voix et de ses émotions.

Accueil en résidence Studio de l’ADC – Genève (Suisse), Studio Dyptik – Saint Etienne, Tanzhaus – Zürich (Suisse), Ballet National de Marseille Théâtre Jean Vilar – Vitry-sur-Seine, Auditorium – Seynod, Quai des arts – Rumilly, Esplanade du Lac – Divonne-les-bains, La Rampe/La Ponatière – Echirolles, Théâtre Jean Vilar – Suresnes Coproductions Ballet National de Marseille, L’esplanade du Lac (Divonne Les Bains), Theatre Jean Vilar (Vitry Sur Seine), Quai des Arts (Rumilly), Tanzhaus (Zürich – Suisse), Theatre De Suresnes Avec le soutien du Groupe des 20 Auvergne-Rhône-Alpes Apports financiers Drac Auvergne-Rhône-Alpes, Region Auvergne-Rhône-Alpes, Département de l’Ain